PC 64

L’ÉPOPÉE HÉROÏQUE ET MYSTIQUE DE LA GRANDE GUERRE

L’épopée héroïque et mystique de la Grande Guerre
Description

Toute la vérité sur la Grande Guerre soudain dépouillée de tous les faux-semblants dont elle est revêtue à l’école et dans les livres. Révélée dans sa vérité toute nue, c’est à la fois un carnage sciemment poursuivi pendant quatre ans par d’horribles ambitieux et mauvais chefs, politiciens ou généraux et une véritable épopée héroïque et mystique de la part de nos soldats.

Date
Août 2002
Lieu
Camp Notre-Dame de Fatima

Sommaire

  •      
    Vidéo
    1. La religion des poilus.
    La religion des poilus.

    Un émouvant ensemble de récits, lettres et témoignages nous découvrant la religion de nos soldats de première ligne, le dévouement de leurs aumôniers, l’héroïsme des prêtres brancardiers.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    01:37:19
  • Notre hommage aux soldats de la Grande Guerre
  •      
    Vidéo
    2. Sermon de la grand-messe : « Misereor super turbam ».
    Sermon de la grand-messe : « Misereor super turbam ».

    Dans la boue des tranchées et sous les terribles bombardements d’artillerie, les héros et les saints participèrent à la rédemption du genre humain, en même temps qu’au salut de “ sainte, doulce France ”.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:41:12
  •      
    Vidéo
    3. “ Les sentiers de la gloire. 
    “ Les sentiers de la gloire. ”

    Il fallait faire toute la vérité sur la grande hécatombe de cette guerre. Notre Père dénonce la gloire usurpée de chefs incapables au détriment des bons généraux et du plus admirable de tous : le général Pétain.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    01:38:53
  •      
    Vidéo
    4. Août 1914, le baptême du feu.
    Août 1914, le baptême du feu.

    À l’aube de la Grande Guerre, la France est livrée à la gauche antimilitariste et anticléricale qui mène notre armée au désastre sous la férule de Joffre et de Foch, adeptes de l’offensive à outrance.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:59:49
  •      
    Vidéo
    5. Septembre 1914, le miracle sauveur de la Marne.
    Septembre 1914, le miracle sauveur de la Marne.

    La Marne, du 5 au 8 septembre 1914, c’est le miracle d’une armée vaincue qui, à la voix des meilleurs de ses chefs, se retourne victorieusement face à l’envahisseur. Malgré l’incapacité de Joffre et de Foch !

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:57:05
  •      
    Vidéo
    7. La Belgique invaincue, la France assiégée, octobre 1914 - octobre 1915.
    La Belgique invaincue, la France assiégée, octobre 1914 - octobre 1915.

    Dans le second hiver de la guerre qui commence, seules brillent les étoiles du Roi chevalier Albert de Belgique, sauveur de son pays... et du nôtre ! et du général Pétain, vainqueur de Vimy.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:53:59
  •      
    Vidéo
    8. 1914-1915, l’Union sacrée, première manière. Mars 1915, l’expédition des Dardanelles.
    1914-1915, l’Union sacrée, première manière.
Mars 1915, l’expédition des Dardanelles.

    Sous l’œil des barbares, la vie républicaine a repris sans vergogne ses luttes intestines. L’incompétence gouvernementale défiera l’imagination lors de l’expédition des Dardanelles de mars 1915.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:59:38
  •      
    Vidéo
    9. René Bazin, un franc catholique royaliste qui reçut le don de conter.
    René Bazin, un franc catholique royaliste qui reçut le don de conter.

    L’œuvre de René Bazin distille l’espérance. Jusque dans les pires détresses de la Grande Guerre, il crut au salut de la Patrie, parce que l’âme profonde de la France est catholique.

    Auteur
    Sœur Bénédicte de la Sainte Face
    Date
    Août 2002
    Durée
    01:00:47
  •      
    Vidéo
    10. Les Canadiens sur le front français, de 1915 à 1919.
    Les Canadiens sur le front français, de 1915 à 1919.

    À la lumière des enseignements de notre Père, frère Pierre raconte l’épopée des 620 000 volontaires canadiens venus se battre en Europe, au sein de l’armée britannique, se couvrant d’une gloire sans égale.

    Auteur
    Frère Pierre de la Transfiguration
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:59:47
  •      
    Vidéo
    11. Henri Ghéon, « l’homme né de la guerre ».
    Henri Ghéon, « l’homme né de la guerre ».

    En pleine guerre, le récit autobiographique de la conversion du dramaturge catholique Henri Ghéon, entraîné par la sainte amitié de l’enseigne de vaisseau Dominique-Pierre Dupouey, tué à la veille de Pâques 1915.

    Auteur
    Frère Pierre de la Transfiguration
    Date
    Août 2002
    Durée
    01:00:22
  •      
    Vidéo
    13. Les années Pétain (1) : 1916, Verdun, la gloire héroïque.
    Les années Pétain (1) : 1916, Verdun, la gloire héroïque.

    Le vainqueur de Verdun, c’est Pétain. Victoire de sa stratégie moderne, minutieuse, économe du sang français, face à l’  offensive à tout prix ” de Joffre, Nivelle et Mangin.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:56:34
  •      
    Vidéo
    14. Le martyre du Père de Foucauld 1er décembre 1916.
    Le martyre du Père de Foucauld 1er décembre 1916.

    Charles de Foucauld a reçu de Dieu, le 1er décembre 1916, la mort qu’il avait demandée toute sa vie : le martyre, pour l’amour de Jésus. Frère Bruno en relate les circonstances et rappelle sa doctrine coloniale incomparable.

    Auteur
    Frère Bruno de Jésus-Marie
    Date
    Août 2002
    Durée
    01:00:01
  •      
    Vidéo
    15. Le maréchal Pétain, le plus grand de nos chefs (1856-1918).
    Le maréchal Pétain, le plus grand de nos chefs (1856-1918).

    Chef militaire et homme d’État, le Maréchal de France Philippe Pétain mérite de prendre place parmi les plus hautes et les plus pures figures de notre histoire peuplée déjà de tant de saints et de héros.

    Auteur
    Frère Thomas de Notre-Dame du Perpétuel-Secours
    Date
    Août 2002
    Durée
    01:00:09
  •      
    Vidéo
    16. Les années Pétain (2) : 1917, la crise du moral, la gloire tragique.
    Les années Pétain (2) : 1917, la crise du moral, la gloire tragique.

    Après la débâcle du Chemin des Dames, des mutineries éclatèrent : les hommes étaient écœurés de l’incurie de leurs chefs. Ce fut encore Pétain qui sauva notre armée et la prépara à la victoire.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:52:26
  •      
    Vidéo
    17. Benoît XV, le neutraliste.
    Benoît XV, le neutraliste.

    Pour Benoît XV, la guerre était un crime « d’où qu’elle vienne ». Refusant de considérer le conflit comme une croisade de la Chrétienté contre la barbarie germanique, il appela au désarmement général.

    Date
    Août 2002
    Durée
    00:59:21
  •      
    Vidéo
    18. Théologie catholique de la guerre.
    Théologie catholique de la guerre.

    La guerre est l’état constant des sociétés dominées par Satan ; la paix est une réussite fragile de la vertu des hommes. Le soldat chrétien en est l’artisan par excellence, mais seule la grâce de Dieu la rend possible.

    Auteur
    Frère Bruno de Jésus-Marie
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:40:58
  •      
    Vidéo
    19. Les années Pétain (3) : Mars-juillet 1918, la ruée allemande. La gloire éclipsée.
    Les années Pétain (3) : Mars-juillet 1918, la ruée allemande. La gloire éclipsée.

    En 1918, Foch fut nommé généralissime des armées alliées. C’était pourtant Pétain l’artisan de la victoire. Face aux ultimes attaques allemandes, seuls résistèrent ceux qui obéirent à ses directives.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:59:59
  •      
    Vidéo
    20. Les années Pétain (4) : Juillet-novembre 1918, la victoire sabordée.
    Les années Pétain (4) : Juillet-novembre 1918, la victoire sabordée.

    Clemenceau et Foch concluent l’armistice et dérobent sa gloire à notre armée, trois jours avant qu’elle n’envahisse l’Allemagne pour y prendre des gages, selon une stratégie conçue et préparée depuis 1917 par le général Pétain.

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:56:41
  •      
    Vidéo
    21. L’armistice du 11 novembre 1918 : La victoire perdue. À qui la faute ?
    L’armistice du 11 novembre 1918 : La victoire perdue. À qui la faute ?

    Pour sa propre gloire, Foch empêcha la double invasion de l’Allemagne par nos Armées d’Orient et de Lorraine, et signa un armistice prématuré qui permit aux Allemands, dès le lendemain de leur défaite, de relever la tête...

    Auteur
    Abbé Georges de Nantes
    Date
    Août 2002
    Durée
    00:59:26